Ingénieurs

1ère promotion d’ingénieurs en systèmes électriques / smart grids : chapeau bas!

2 octobre 2017

  • La Roche sur Yon
Ils s’appellent Salomé, Florent ou Benjamin,… Ils viennent de terminer trois années de formation en apprentissage qui les ont menés vers le diplôme d’ingénieur Cnam en systèmes électriques « smart grids *». Un chemin parfois semé d’embuches mais couronné de succès. Le Cnam Pays de la Loire et ses partenaires ont tenu à célébrer cette réussite collective samedi 30 septembre dernier dans les locaux du Sydev à La Roche-sur-Yon.
La cérémonie est empreinte d’émotions lorsque les diplômés entrent dans la salle revêtus de leur toge, applaudis par les familles, les représentants du Cnam, les entreprises, les enseignants, les partenaires… Par la suite, l’évocation de parcours atypiques met en lumière ce qui fait l’ADN du Cnam : Salomé, diplômée en génie civil, a été incitée par son entreprise à s’engager dans la formation alors que l’électrotechnique lui était totalement inconnu. Pendant sa 2e année, elle a également donné naissance à un petit garçon. Quentin, Landry, Émilien, Benjamin ou Baptiste, ont quant à eux intégré le cursus d’ingénieur du Cnam après un CAP ou un BEP suivi d’un BTS. Un long chemin… Jean-Luc Thomas, professeur titulaire de la chaire Électrotechnique au Cnam à Paris, à l’origine de la création de la formation, a souligné l'extrême maturité de cette promotion d'exception, à qui les entreprises telles que Legrand, le SyDEV, Enedis, Ineo, Clemessy… ont confié des missions de haut niveau. Et il a conclu : "Grégoire (fondateur du Cnam en 1794) serait content !"  

(*) : la formation a été conçue et mise en place pour accompagner la mise en œuvre du projet Smart Grid Vendée.

En savoir plus sur la formation

Voir le diaporama